Historique

Historique de la création du Lycée Martinière Diderot

Par Admin CF, publié le lundi 8 juin 2015 11:17 - Mis à jour le mercredi 1 juillet 2015 17:50

Le lycée Diderot

C’est en 1884 que la municipalité de la ville de Lyon décide la création d’une école de Tissage
pour former les ouvriers tisseurs mal armés pour répondre aux nouvelles exigences de la soie
façonnée et leur permettre de s’adapter aux métiers mécaniques. Elle s’implante dans un premiers temps dans des ateliers situés rue de Belfort, actuelle place Marcel Bertonne au cœur du quartier des Canuts.

En 1927, l’école compte 1067 élèves en cours du soir ! Avec l’aide de l’état, la ville décide d’élever un bâtiment plus spacieux sur les pentes de Croix Rousse, cours des Chartreux, actuel cours Giraud.

Le maire, Edouard Herriot, confie les travaux à son architecte favori Tony Garnier dont ce sera
la dernière œuvre à Lyon. Il élève un bâtiment avec, en façade, une ordonnance sobre et rectiligne rythmée par de grandes fenêtre entre poteaux et, derrière, traités comme un bâtiment industriel, des ateliers couverts de toitures en sheds. L’école est inaugurée le 12 Mars 1934 dans le cadre des manifestations marquant le centenaire de la mort de Jacquard. Le bâtiment principal et les ateliers seront inscrits à l’inventaire des monuments historiques en 1991. De ce passé prestigieux, l’école garde plusieurs tableaux tissés (l’essentiel des collections se trouve au musée des tissus et au musée Gadagne) et des métiers à bras de grande qualité. En 1984, un siècle après sa création, l’école, dont la structure a beaucoup évolué au fil du temps, se scinde en deux.

Le pôle supérieur deviendra, en 1988, l’Itech–Lyon (Institut textile et chimique). L’ouverture
successive de plusieurs filières technologiques, professionnelles et générales est venue
compléter le pôle de formation aux métiers du textile. L’école de tissage devient alors la Cité
scolaire Diderot, qui regroupe quelques 1300 élèves en deux établissements : un lycée
d'enseignement général et technologique, et un lycée professionnel.

De 1992 à 1996, la région Rhône-Alpes, qui depuis les lois de décentralisation a la charge des lycées, entreprend la rénovation complète des bâtiments. En juin 2004, la cité scolaire Diderot obtient le label «Lycée des Métiers du textile, de l’habillement et de la maintenance industrielle».

 

En septembre 2006, le lycée La Martinière Terreaux fusionne avec le lycée Diderot pour constituer La Martinière Diderot.

À l’heure actuelle, les trois lycées La Martinière revendiquent leur origine commune et maintiennent entre eux des relations privilégiées. Ils continuent à bénéficier de l’aide de la Fondation Martin et de l’appui de la Société des Anciens Martins.